Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Féra et perches

Parfois snobée, mais particulièrement fine et de plus en plus valorisée par les grands chefs, la féra est un salmonidé qui avait disparu du Léman dans les années 20. Ce sont des palées du lac de...

Parfois snobée, mais particulièrement fine et de plus en plus valorisée par les grands chefs, la féra est un salmonidé qui avait disparu du Léman dans les années 20. Ce sont des palées du lac de Neuchâtel qui ont ensuite repeuplé le Léman. De novembre à janvier, la période de frai en limite la pêche, alors que c’est en mai que la pêche à la perche est interdite. Cette dernière est meilleure en septembre et en octobre, affirment les spécialistes, car c’est là qu’elle est la plus grosse. Pourtant, paradoxalement, le public la recherche la plus petite possible! Bon à savoir: neuf filets de perche sur dix servis en Suisse sont importés…


Genève
Au Pied de Cochon


En pleine vieille ville, en face du palais de justice, cette jolie taverne au carrelage blanc et bleu, aux banquettes de brasserie et aux chaises bistrot est connue pour son service efficace et ses plats gourmands (choucroute, pied de porc, fruits de mer, côte de bœuf…). Ces derniers ne sont certes pas majoritairement centrés sur la tradition genevoise. On y déguste néanmoins une délicate tartine de féra du Léman en entrée et, pour l’hiver, on annonce un risotto à la longeole et au foie gras. Original et tentant!

Place du Bourg-de-Four 4, 022 210 47 97, www.pied-de-cochon.ch


Manotel Edelweiss

Sorte de patchwork des 26 cantons avec, dans le désordre, fondues, coquelet, soupe à l’orge et rösti. On trouve aussi à la carte une marmite du pêcheur lacustre (féra, truite et omble) et de la tomme de Genève panée. Le tout dans un décor au kitsch assumé qui résume à sa façon une Suisse de carte postale façon Heidi in Wonderland.

Place de la Navigation 2, 022 544 51 51, www.hoteledelweissgeneva.com


Gy
Auberge de Gy


Marie-Josèphe Raboud est d’origine provençale. Cela ne l’empêche pas de jouer de temps à autre avec les incontournables typiquement genevois. Féra du lac, gratin de cardons, fricassée s’affichent alors sur le tableau noir qui sert de carte… mais qui change au gré des arrivages et de l’humeur de la patronne. Son petit restaurant est ainsi devenu une étape obligée des amateurs de lieux qui ont une âme et de cuisine simple, familiale et savoureuse, préparée avec le cœur.

Route de Gy 134, 022 759 21 92
 

L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs