Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Cash ou carte, il faudra choisir

Mis en ligne le 08.10.2015 à 05:53

BILLETS DE BANQUE L’appétit du public pour les grosses coupures ne cesse de s’accroître. Pourtant, certains gouvernements tentent de limiter les paiements en liquide. Pour de bonnes et de moins bonnes raisons.

Emmanuel Garessus

«Une preuve de confiance dans la vraie monnaie.» Ainsi s’explique l’augmentation, ces dernières années, de la demande de billets de banque, selon le propriétaire de la société bavaroise sélectionnée pour imprimer des euros, Giesecke & Devrient, interrogé par le Financial Times. Existerait-il une monnaie plus vraie qu’une autre? Par exemple, la monnaie électronique?

Il est vrai que l’argent liquide n’a pas la même valeur que celui qui est déposé à la banque. Le premier est aussi sûr que la banque centrale qui l’a émis. Le second l’est beaucoup moins puisqu’il correspond à celui de la banque commerciale qui conserve nos dépôts.

Entre les deux types de monnaie, le public refuse de choisir. Il plébiscite les deux catégories. Il adore la première sous forme de grosses coupures. Si bien que même le porte-parole de la BNS en convient: «L’augmentation de la demande de billets s’explique en partie par le caractère de réserve de valeur dans un contexte de méfiance à l’égard du système financier.» A chaque crise, la demande pour les grosses coupures s’accroît fortement. Ce processus de thésaurisation démontre à l’envi que le soupçon d’évasion fiscale pour tout échange de gros billets traduit, pour le moins, une profonde méprise.

Les possibilités de paiements de particulier à particulier et le confort qu’offrent les nouvelles technologies constituent sans doute un progrès manifeste. Qui s’en plaindrait? Non seulement les aspects pratiques sont indéniables, mais la sécurité des paiements par portable est également indiscutable. Le public apprécie ces avantages.

Par contre, les autorités ont choisi l’une des deux catégories de monnaie. Elles prennent des mesures pour encourager les individus à délaisser l’argent liquide et à opter pour sa version électronique.

La raison étatique est double. D’une part les autorités veulent soutenir la croissance et nous amener à faire travailler cet argent, à consommer ou investir. D’autre part, l’Etat cherche coûte que coûte à accroître ses recettes fiscales pour réduire ses dettes. La lutte contre l’évasion fiscale devient l’argument de campagne contre les billets le plus commode. Pourtant, thésauriser n’est pas terroriser. Les grosses coupures servent d’abord à préserver la valeur du patrimoine.

Le citoyen honnête a déjà tranché. La demande de billets de 1000 francs a augmenté de 79% en Suisse en dix ans et elle a quadruplé en trente ans. Car ce sont les grosses coupures que l’on accumule lorsque l’incertitude gagne les épargnants. La Suisse n’est pas un cas isolé. Dans la zone euro, l’usage des grosses coupures devrait continuer de grimper de 5% par an à l’avenir, selon le Financial Times (17 août 2015). Le choix du cash ne se fait d’ailleurs pas au détriment de la monnaie électronique puisque le taux de croissance des paiements par monnaie «plastique» est de 10% par an.

L’ère du soupçon

La chronique de l’interdiction du cash a été décrite par Ulrich Horstmann et Gerald Mann dans leur ouvrage Bargeldverbot (Ed. FBV, 2015). Les auteurs égrènent la liste des pays et des lois qui restreignent l’emploi des billets. Elle débute en 2005 avec une loi européenne: l’obligation d’annonce à la douane pour toute personne qui voyage avec 10 000 euros ou plus. La Suède s’est placée aux avant-postes avec sa campagne pour une société sans cash en 2010. La Grèce a limité les paiements liquides à partir de 1500 euros en 2011, l’Italie au-dessus de 1000 en 2012, l’Espagne dès 2500 également en 2012 et, plus récemment, la France au-delà de 1000 pour les citoyens français à partir de septembre 2015. Le soupçon pèse lorsqu’on détient des billets. En Autriche, on demande une pièce d’identité pour un paiement de 100 euros, notent Horstmann et Mann.

Lorsque toutes les transactions seront électroniques, certains gouvernements en difficulté pourraient être tentés non seulement de pénaliser le cash par des taux négatifs mais aussi de taxer chaque transaction, affirment Horstmann et Mann. Le rêve socialiste d’une taxe sur les transactions financières deviendra alors réalité.

Liberté restreinte?

Le paternalisme et la multiplication des réglementations est l’une des autres tendances insidieuses des dernières années. La monnaie électronique offrira une marge de manœuvre décuplée à l’Etat social pour que nos comportements satisfassent les normes d’alimentation et de santé, pour notre bien naturellement.

Ce contrôle sur la monnaie, couplé à la surveillance rendue possible par les réseaux sociaux, pourrait empêcher l’alcoolique d’acheter une bière ou le fumeur ses cigarettes, sa carte étant bloquée à dessein. La surveillance électronique permettrait par exemple d’identifier les personnes obèses selon leur propension à acheter certains produits, selon Valérie-Laure Benabou et Judith Rochfeld dans A qui profite le clic?

L’Etat social, paternaliste et intrusif, refusera-t-il d’employer les instruments à disposition pour modifier nos comportements? Va-t-on nous imposer une «journée végétarienne» et empêcher tout paiement de viande ce jour-là? «L’individu ne serait plus rien, le système serait tout», craignent Horstmann et Mann. La défense des liquidités n’est donc pas un refus du progrès, mais une lutte pour la liberté, comme Dostoïevski l’avait noté. Le citoyen doit conserver le choix de la monnaie.


Hebdo » Finance


shoranvan E-mail : [email protected]
best grade reserch chemicals,,mephedrone,cocoaine,nembrota ALL BODY PAIN PILLS,XANAX ACTAVIS CATAMINE ETC
CBD OIL,HEMP OIL,GD WAX, AND PURE CANNABIS EXTRACTS FOR CANCER TREATMENT
MEDICAL MARIJUANA FOR BOTH PATIENT AND STONNERS .
MEDICAL MARIJUANA , HEMP OIL , PURE CANNABIS EXTRACTS , HEMP OIL FOR CANCER AND MANY OTHER DISEASES
Buy the best quality Medical marijuana and HEMP OIL this season with the very best strains, and at the very best rates.
AVAILABLE : BUDS , SEEDS , STRAINS , MEDICAL MARIJUANA , HARSH OILS , WAX .
CONTACT
E-mail : [email protected]
GRADE : A+ of the very best .
We also do supply the following hash oils ;
Black oil,
Indian oil,
red oil,
honey oil,
cherry leb oil
Afghani oil
Organic Hemp Oil 16 fl oz Liquid
Kosher Organic Cold Pressed Hemp Oil & OZ
Hemp Oil Essential Fatty Acid
Buy at the very best promotional rates only this season .
Besides the harsh oils , we also do supply BUDS , WAX , and MEDICAL MJ(W....D)
ADVANTAGES WHEN MAKING A PURCHASE WITH US
- Order above fifty grams and get DISCOUNTS .
- Shipping is free for all orders above 1/2 a liter .
- Prompt delivery .
- Discreet packaging with live tracking number to monitor shipment online .
- Same day delivery for Europe and America .
CONTACT NOW AND GET THE BEST OF OUR QUOTES AND OFFERS !E-mail : [email protected]
29.09.2016 - 20:27

Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs