Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.



Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page
Contre-Temps

DE L'EXOTISME AU SIHH

Mis en ligne le 19.01.2017 à 05:56
MONTRE. Nicolas Bos travaille pour Van Cleef & Arpels depuis que la maison a été rachetée par Richemont en 1999. Il en est devenu directeur général en 2013.

MONTRE. Nicolas Bos travaille pour Van Cleef & Arpels depuis que la maison a été rachetée par Richemont en 1999. Il en est devenu directeur général en 2013.

© Patrick Swirc



Valère Gogniat

Il nous reçoit à Paris, dans un bureau qui ressemble à celui d’une start-up. Il y a des fleurs collées contre les murs. Des vitres opaques séparent les espaces. On marche sur de la moquette. «C’est vrai: je préfère mettre de l’argent pour refaire les plafonds de mes boutiques plutôt que celui de mon bureau», affirme Nicolas Bos. Le patron de Van Cleef & Arpels est le pilote de la deuxième marque la plus rentable du groupe Richemont après Cartier. Il est resté modeste et a conservé son sens de l’humour.

Au Salon international de haute horlogerie (SIHH) qui se tient cette semaine à Genève, Nicolas Bos se sent très à l’aise, même s’il reconnaît volontiers y occuper «une place un peu exotique»… Il faut dire que son entreprise réalise entre 80 et 90% de ses ventes avec des bijoux plutôt qu’avec des montres, contrairement aux autres marques présentes au salon.

Et les quelques garde-temps que propose Van Cleef & Arpels sont des modèles mécaniquement très sophistiqués, mais qui s’adressent à un public résolument féminin. «Après avoir vu de la voile, des voitures et des avions, les gens sont parfois bien contents de venir voir des fées et des papillons chez nous», sourit le patron de 46 ans.

Lire aussi: Pierre Arpels, Heure d'cici & Heure d'ailleurs

Il faut dire que cet univers plein de fleurs, d’animaux et de poésie – «On ne fait rien d’agressif ou de dangereux, ici» – lui est aujourd’hui très familier. Nicolas Bos travaille pour Van Cleef & Arpels depuis que Richemont l’a racheté en 1999. Cet ancien de la Fondation Cartier (son premier travail) a accompagné une partie de ses collègues pour relancer ce que Johann Rupert, président et propriétaire de Richemont, appelait alors avec affection la «Belle endormie».

Grimpant les échelons hiérarchiques (en passant notamment par le marketing, la distribution et la création), Nicolas Bos s’est particulièrement fait remarquer en pilotant le marché américain entre 2010 et 2013. Nommé directeur général lorsque Stanislas de Quercize est parti diriger Cartier, il a contribué de près à la récente croissance de la marque. Si bien que Johann Rupert entend désormais le faire rejoindre le conseil d’administration de Richemont. Une promotion considérable, certes, «mais ma mission reste avant tout concentrée sur Van Cleef & Arpels», précise humblement l’intéressé.



Montres Passion

LE NEZ DANS LES ÉTOILES

Apparues dès le XIVe siècle, à une époque où l’aiguille des minutes n’existait pas encore, les grandes...

 
Contre-Temps

AMBIANCE CHALET

Le bois n’est a priori pas très courant dans l’horlogerie, si ce n’est pour la réalisation des écrins. On se souvient...

 
REFERENCES

HEROS HORLOGERS MALGRE EUX

Trouver un nom à une nouveauté horlogère n’est pas chose aisée. Il s’agit de considérer la désignation de...

 
FORMATION

DU NOUVEAU DANS LE DESIGN

L’industrie horlogère a besoin de designers. En Suisse romande, deux établissements dispensent déjà cette formation:...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: OPTIQUE TAC

C’est une vérité de La Palice, l’horlogerie traditionnelle est le terrain d’expression privilégié de la...

 
Contre-Temps

SMARTWATCH: LES SUISSES SE CHERCHENT

On en parle beaucoup, mais on n’est pas les seuls! Les annonces de lancement de smartwatches se suivent à un rythme effréné en...

 
Contre-Temps

SPONSORING: SWATCH GROUP CITY

Sur le point d’être achevé, le nouveau stade de Bienne vient d’être baptisé Tissot Arena. La marque du numéro un...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: L'ART TRES FIN DE SE DISTINGUER

Les métiers d’art connaissent un renouveau époustouflant dans la haute horlogerie ces dernières années. Historiquement, ces...

 
Montre-Passion

REVIVAL: LE RETOUR DES VIEILLES GLOIRES

On l’a dit plusieurs fois déjà, le patrimoine est certainement ce qu’il y a de plus cher à une marque horlogère. Il...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: TOUT EST DANS LE DETAIL

Les métiers d’art connaissent un renouveau époustouflant dans la haute horlogerie ces dernières années. Historiquement, ces...

 
Contre-Temps

OEUFS: UNE LEGENDE REVIT

Les œufs de Fabergé sont certainement les créations joaillières les plus connues du monde. Devenu l’emblème de la...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: INVENTIONS COURONNÉES

Lorsqu’il breveta son invention en 1845, Jean-Adrien Philippe n’imaginait certainement pas créer tant d’embarras 170 ans plus...

 
Contre-Temps

CULTURE: PORTES OUVERTES SUR L'ART

La Journée européenne des métiers d’art s’étend toujours plus en Suisse. Après la ville de Genève en...

 
Contre-Temps

CONCEPT: OREILLER DE PARESSE

«La montre qui peut vous rendre millionnaire», annonce crânement la publicité! Pour se distinguer sur le virulent...

 



Archives

HORLOGER À TOUT FAIRE

Il faut procéder par étapes. On sélectionne d’abord la marque de sa montre. Ensuite, le type de services que l’on attend:...

 

UN P'TIT COIN D'HORLOGERIE...

D’emblée, il tient à s’assurer que l’on ne fera pas figurer son adresse dans l’article. «Je suis partisan du...

 

LE TOURBILLON DES TOURBILLONS

Il s’agit de la masterpiece d’Antoine Preziuso. C’est une montre d’une complexité telle que, lors de sa conception,...

 

VENDRE, PLUTÔT QUE MANUFACTURER

Alain Spinedi ne compte plus les milliers de kilomètres qu’il a parcourus à bord d’un avion. «Ces derniers mois, nous avons...

 



 

Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs