Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.



Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

DESSINER DANS UN CARRÉ

Mis en ligne le 08.12.2016 à 06:00

Un stage à Hong Kong, puis une collaboration avec la marque allemande Sinn ont décidé Bruno Belamich à s’orienter vers «l’horlogerie à usage professionnel».

Un stage à Hong Kong, puis une collaboration avec la marque allemande Sinn ont décidé Bruno Belamich à s’orienter vers «l’horlogerie à usage professionnel».

BR 03 Black Ceramic

BR 03 Black Ceramic

  1. DESSINER DANS UN CARRÉ

    Un stage à Hong Kong, puis une collaboration avec la marque allemande Sinn ont décidé Bruno Belamich à s’orienter vers «l’horlogerie à usage professionnel». © Patrick Gaillardin / Picturetank
  2. DESSINER DANS UN CARRÉ

    BR 03 Black Ceramic © Bell & Ross

Servan Peca

«Je ne suis pas un artiste.» Bruno Belamich se répétera, pendant les quarante-cinq minutes de sa rencontre avec L’Hebdo: le cofondateur de Bell & Ross n’est pas de ces créatifs libres et affranchis des réalités quotidiennes. Il est «un designer industriel au service d’une entreprise qui doit vendre des montres».

Et des montres, la marque en vend. On ne sait pas combien, puisqu’elle ne dévoile aucun chiffre, mais elle fait partie de celles qui ont trouvé leur place dans le secteur très concurrentiel de l’horlogerie Swiss made. Créée en 1992, la franco-suisse Bell & Ross a vraiment décollé en 2005, avec ses fameuses montres carrées, reconnaissables entre mille.

«Un bon design est un design qui se vend», poursuit le Parisien, de passage en Suisse romande fin novembre. Son credo, c’est le «design fonctionnaliste». Concrètement: de beaux produits mais qui sont aussi destinés à des professionnels, notamment les pilotes – ses montres sont directement inspirées des instruments de bord d’un cockpit. A ce fil rouge thématique s’ajoutent d’autres contraintes. D’autres «filtres», comme il dit: les délais, les prix et les impératifs techniques et, bien sûr, les envies des clients.

Le design industriel, l’homme de 51 ans y a consacré la moitié de sa vie. Au début des années 1990, il intègre l’Ecole nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), à Paris. En marge de ses études, deux épisodes vont l’orienter vers l’horlogerie et l’aéronautique: un stage de six mois à Hong Kong, puis sa collaboration avec la marque allemande Sinn.

Le «Bell» de Bell & Ross consacrera son mémoire de fin d’études au «lancement d’une marque spécialisée dans la fabrication de montres utilitaires à usage professionnel». On connaît la suite et sa rencontre avec Carlos Rosillo, le «Ross» de Bell & Ross.

Avant de quitter Bruno Belamich, on lui pose la question inévitable du moment. Que faut-il inventer pour surnager dans la crise horlogère? «Un designer déprimé est généralement un designer inspiré.» On retiendra deux de ses dernières propositions: une BR 01 avec un cadran en forme de tête de mort et un boîtier tatoué, à 6900 euros. Puis, une BR X1: un chronographe tourbillon avec un boîtier en saphir «quasi invisible», à environ 450 000 euros.

Deux prises de risque qui, on n’en doute plus, sont savamment calculées. 


BR 03 Black Ceramic

Bruno Belamich est un designer qui n’oublie pas les impératifs commerciaux de son entreprise. Ainsi, lorsqu’il s’est agi de nous présenter la montre de son choix, il a opté pour «celle qui me fait vivre depuis des années». La BR 03, commercialisée depuis 2014 et vendue 3200 euros, est le best-seller de la marque franco-suisse.

Ce modèle en céramique noire mate de 42 mm de diamètre, équipé d’un mouvement automatique ETA, est aussi le dénominateur commun des centaines de déclinaisons carrées, plus ou moins compliquées et sophistiquées, qui ont fait la renommée de Bell & Ross.

Mais Bruno Belamich est aussi un cordonnier mal chaussé. En privé, il ne porte «pas forcément de montre». C’est dans les tiroirs de son bureau qu’il conserve des dizaines de Bell & Ross. Chez lui, il a «beaucoup de montres noires, style militaire». Il cite l’Omega Speedmaster, la Porsche Design et une Seiko. Trois des modèles qui l’ont inspiré dès ses premières heures de designer horloger. 



Montres Passion

LE NEZ DANS LES ÉTOILES

Apparues dès le XIVe siècle, à une époque où l’aiguille des minutes n’existait pas encore, les grandes...

 
Contre-Temps

AMBIANCE CHALET

Le bois n’est a priori pas très courant dans l’horlogerie, si ce n’est pour la réalisation des écrins. On se souvient...

 
REFERENCES

HEROS HORLOGERS MALGRE EUX

Trouver un nom à une nouveauté horlogère n’est pas chose aisée. Il s’agit de considérer la désignation de...

 
FORMATION

DU NOUVEAU DANS LE DESIGN

L’industrie horlogère a besoin de designers. En Suisse romande, deux établissements dispensent déjà cette formation:...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: OPTIQUE TAC

C’est une vérité de La Palice, l’horlogerie traditionnelle est le terrain d’expression privilégié de la...

 
Contre-Temps

SMARTWATCH: LES SUISSES SE CHERCHENT

On en parle beaucoup, mais on n’est pas les seuls! Les annonces de lancement de smartwatches se suivent à un rythme effréné en...

 
Contre-Temps

SPONSORING: SWATCH GROUP CITY

Sur le point d’être achevé, le nouveau stade de Bienne vient d’être baptisé Tissot Arena. La marque du numéro un...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: L'ART TRES FIN DE SE DISTINGUER

Les métiers d’art connaissent un renouveau époustouflant dans la haute horlogerie ces dernières années. Historiquement, ces...

 
Montre-Passion

REVIVAL: LE RETOUR DES VIEILLES GLOIRES

On l’a dit plusieurs fois déjà, le patrimoine est certainement ce qu’il y a de plus cher à une marque horlogère. Il...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: TOUT EST DANS LE DETAIL

Les métiers d’art connaissent un renouveau époustouflant dans la haute horlogerie ces dernières années. Historiquement, ces...

 
Contre-Temps

OEUFS: UNE LEGENDE REVIT

Les œufs de Fabergé sont certainement les créations joaillières les plus connues du monde. Devenu l’emblème de la...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: INVENTIONS COURONNÉES

Lorsqu’il breveta son invention en 1845, Jean-Adrien Philippe n’imaginait certainement pas créer tant d’embarras 170 ans plus...

 
Contre-Temps

CULTURE: PORTES OUVERTES SUR L'ART

La Journée européenne des métiers d’art s’étend toujours plus en Suisse. Après la ville de Genève en...

 
Contre-Temps

CONCEPT: OREILLER DE PARESSE

«La montre qui peut vous rendre millionnaire», annonce crânement la publicité! Pour se distinguer sur le virulent...

 



Archives

HORLOGER À TOUT FAIRE

Il faut procéder par étapes. On sélectionne d’abord la marque de sa montre. Ensuite, le type de services que l’on attend:...

 

UN P'TIT COIN D'HORLOGERIE...

D’emblée, il tient à s’assurer que l’on ne fera pas figurer son adresse dans l’article. «Je suis partisan du...

 

LE TOURBILLON DES TOURBILLONS

Il s’agit de la masterpiece d’Antoine Preziuso. C’est une montre d’une complexité telle que, lors de sa conception,...

 

VENDRE, PLUTÔT QUE MANUFACTURER

Alain Spinedi ne compte plus les milliers de kilomètres qu’il a parcourus à bord d’un avion. «Ces derniers mois, nous avons...

 



 

Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs