Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.



Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

FABRICANT DE MONTRES "VRAIES"

Mis en ligne le 15.12.2016 à 06:00

Rolf Studer a quitté Coca-Cola pour Oris il y a une dizaine d’années. Et n’a jamais regretté d’avoir abandonné la multinationale pour cette plus petite structure.

Rolf Studer a quitté Coca-Cola pour Oris il y a une dizaine d’années. Et n’a jamais regretté d’avoir abandonné la multinationale pour cette plus petite structure.

Artelier Calibre 112

Artelier Calibre 112

  1. FABRICANT DE MONTRES "VRAIES"

    Rolf Studer a quitté Coca-Cola pour Oris il y a une dizaine d’années. Et n’a jamais regretté d’avoir abandonné la multinationale pour cette plus petite structure. © Oris SA
  2. FABRICANT DE MONTRES "VRAIES"

    Artelier Calibre 112 © Oris SA

Valère Gogniat

De Coca-Cola à Oris. Les différences entre le mastodonte des boissons sucrées et la petite marque horlogère du sont plutôt faciles à collecter. Trois exemples: le géant américain possède une part écrasante du marché et son seul but est d’empêcher ses concurrents de s’y attaquer. 

Chez Oris, c’est l’inverse. Lorsque l’on travaille au marketing chez Coca-Cola, on ne fait jamais de vente, de service après-vente ou d’expédition. Chez Oris, on fait un peu de tout. Les décisions stratégiques pour l’avenir de la marque globalisée se prennent dans de grandes tours à Londres ou à Atlanta. Chez Oris, depuis 1904, tout se décide au même endroit, à Hölstein (BL).

Rolf Studer semble pouvoir en citer cent autres. Car, en fin de compte, le patron de la marque indépendante est peut-être le seul point commun entre «Coke», comme il appelle son ancien employeur, et Oris. «En dix ans passés ici, je n’ai jamais regretté d’avoir changé», affirme-t-il, attablé dans sa fabrique nichée au cœur de la campagne bâloise.

Aucun regret, même si Oris est «peut-être moins romantique que d’autres marques romandes», à en croire ce quadragénaire d’allure sportive. «Nous faisons des montres pour les gens qui travaillent dur pour se les offrir», insiste-t-il. Le slogan de l’entreprise ne dit pas autre chose: «Real watches for real people.»

Le prix de ces montres «vraies»? Entre 1600 et 6500 francs environ. Tout y est mécanique. La marque a lancé plusieurs calibres en propre depuis 2014. «Et toutes nos complications font du sens», insiste Rolf Studer. Il sort un modèle avec un profondimètre mécanique et un autre avec un altimètre. «Trois mille trois cents francs et 4500 francs. Vous ne trouvez pas que ce sont de bons prix, franchement?»

Ce lundi 12 décembre, Oris a inauguré une boutique en propre dans une petite maison médiévale de la vieille ville de Bâle. Pour cette première – la marque travaille d’ordinaire avec des détaillants – l’entreprise a choisi la Suisse, même si ce n’est de loin pas son plus grand marché; en volume, elle représente moins de 10% de ses ventes, qui sont estimées à 60 millions de francs par Vontobel (un chiffre que Rolf Studer ne commente pas). 

Avec cette ouverture, Oris est ainsi devenue un tout petit peu comme les autres marques. Mais reste encore très différente de Coca-Cola.
 


Artelier Calibre 112

A en croire Rolf Studer, c’est la montre qui en dit le plus long sur Oris. Il s’agit de la dernière évolution du calibre 111, développé à l’interne. Il possède une réserve de marche de dix jours (remontage manuel), indiquée à 3h de manière non linéaire. 

En d’autres mots, plus la réserve s’épuise, plus elle est signalée de manière précise. Oris a aussi ajouté un second fuseau horaire et une indication jour/nuit. En acier, ce modèle coûte 6300 francs, soit le haut de gamme des collections de la marque. Cette montre «raconte beaucoup d’Oris», répète Rolf Studer. D’abord parce que ses complications sont toutes «vraiment utiles», ensuite parce que son calibre est fabriqué à l’interne et, enfin, à cause de son prix jugé «intéressant pour ce niveau d’horlogerie». 

La page «Montres Passion» de «L’Hebdo» sera de retour dans l’édition du jeudi 5 janvier.



Montres Passion

LE NEZ DANS LES ÉTOILES

Apparues dès le XIVe siècle, à une époque où l’aiguille des minutes n’existait pas encore, les grandes...

 
Contre-Temps

AMBIANCE CHALET

Le bois n’est a priori pas très courant dans l’horlogerie, si ce n’est pour la réalisation des écrins. On se souvient...

 
REFERENCES

HEROS HORLOGERS MALGRE EUX

Trouver un nom à une nouveauté horlogère n’est pas chose aisée. Il s’agit de considérer la désignation de...

 
FORMATION

DU NOUVEAU DANS LE DESIGN

L’industrie horlogère a besoin de designers. En Suisse romande, deux établissements dispensent déjà cette formation:...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: OPTIQUE TAC

C’est une vérité de La Palice, l’horlogerie traditionnelle est le terrain d’expression privilégié de la...

 
Contre-Temps

SMARTWATCH: LES SUISSES SE CHERCHENT

On en parle beaucoup, mais on n’est pas les seuls! Les annonces de lancement de smartwatches se suivent à un rythme effréné en...

 
Contre-Temps

SPONSORING: SWATCH GROUP CITY

Sur le point d’être achevé, le nouveau stade de Bienne vient d’être baptisé Tissot Arena. La marque du numéro un...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: L'ART TRES FIN DE SE DISTINGUER

Les métiers d’art connaissent un renouveau époustouflant dans la haute horlogerie ces dernières années. Historiquement, ces...

 
Montre-Passion

REVIVAL: LE RETOUR DES VIEILLES GLOIRES

On l’a dit plusieurs fois déjà, le patrimoine est certainement ce qu’il y a de plus cher à une marque horlogère. Il...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: TOUT EST DANS LE DETAIL

Les métiers d’art connaissent un renouveau époustouflant dans la haute horlogerie ces dernières années. Historiquement, ces...

 
Contre-Temps

OEUFS: UNE LEGENDE REVIT

Les œufs de Fabergé sont certainement les créations joaillières les plus connues du monde. Devenu l’emblème de la...

 
Contre-Temps

CONTRE-TEMPS: INVENTIONS COURONNÉES

Lorsqu’il breveta son invention en 1845, Jean-Adrien Philippe n’imaginait certainement pas créer tant d’embarras 170 ans plus...

 
Contre-Temps

CULTURE: PORTES OUVERTES SUR L'ART

La Journée européenne des métiers d’art s’étend toujours plus en Suisse. Après la ville de Genève en...

 
Contre-Temps

CONCEPT: OREILLER DE PARESSE

«La montre qui peut vous rendre millionnaire», annonce crânement la publicité! Pour se distinguer sur le virulent...

 



Archives

HORLOGER À TOUT FAIRE

Il faut procéder par étapes. On sélectionne d’abord la marque de sa montre. Ensuite, le type de services que l’on attend:...

 

UN P'TIT COIN D'HORLOGERIE...

D’emblée, il tient à s’assurer que l’on ne fera pas figurer son adresse dans l’article. «Je suis partisan du...

 

LE TOURBILLON DES TOURBILLONS

Il s’agit de la masterpiece d’Antoine Preziuso. C’est une montre d’une complexité telle que, lors de sa conception,...

 

VENDRE, PLUTÔT QUE MANUFACTURER

Alain Spinedi ne compte plus les milliers de kilomètres qu’il a parcourus à bord d’un avion. «Ces derniers mois, nous avons...

 



 

Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs