Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

L'Hebdo meurt, et avec lui, une partie de moi-même

Mis en ligne le 25.01.2017 à 11:04

Pierre Dessemontet

L'Hebdo meurt. Il a toujours fait partie de mon paysage médiatique, moi qui ai été abonné, via mes parents, puis en personne dès que j'ai pu, du premier au dernier numéro. L'Hebdo qui fut le lien avec mon pays durant les quatre années que j'ai passé au Texas, au tournant du siècle.

Une voix qui se voulait moderne, ouverte sur le monde, rétive à tous les conservatismes, quels qu'ils soient - et Dieu sait si ce pays en est perclus. Elle le fit parfois avec un côté naïvement boy-scout, et n'échappait pas toujours à la critique qui en faisait le héraut d'une élite bien-pensante. Elle en a d'ailleurs énormément souffert - moquée, vilipendée, détestée, haïe, même, pour cela. Reste que je considère un honneur d'avoir pu écrire quelques billets dans ce pilier de la presse romande qui disparaît aujourd'hui.

Je formule le souhait que le Temps, dont il se dit qu'il hérite de certains moyens dévolus à l'Hebdo, mais qui subit lui aussi une restructuration drastique de ses effectifs, puisse reprendre tout ou partie du flambeau que ce dernier aura porté entre 1981 et 2017 - à savoir, une certaine idée de la Suisse romande, cet indispensable moteur, guide et ouvreur de la Suisse tout court. Ne nous y trompons pas: avec l'Hebdo, c'est bien un pan de l'histoire des idées de ce bout de pays qui meurt.

Il aura fallu que dans la débâcle actuelle de la presse romande, ce soit précisément cette voix: celle de l'ouverture et de la modernité, celle du post-nationalisme et de l'idée européenne, qui se taise au moment précis où Donald Trump accède au pouvoir et établit la notion de "fait alternatif" (lisez: mensonge éhontément assumé et propagé comme vérité) et où le Brexit menace les fondements de la construction européenne. La portée symbolique en est forte.

Le soleil se couche sur les idées de progrès, quelles qu'elles soient. Nous vivons des temps dangereux.


< Retour au sommaire du blog "La Suisse à 10 millions d'habitants"




Curieux Il est permis de douter du bénéfice que pourrait retirer Le Temps à reprendre l'héritage de L'Hebdo.
A mon avis Le Temps, successeur du Nouveau Q de Pilet, a toujours pâti d'un handicap congénital.
Le Temps est l'héritier sociologique du Journal de Genève et de la Gazette de Lausanne. Ces organes vénérables ont toujours été inséparables d'une bourgeoise libérale conservatrice de droite. La greffe avec le du Nouveau Q ne pouvait pas prendre. Elle n'a pas pris, à mon avis. Si maintenant l'on veut injecter, en plus, dans le corps du patient, l'ADN de L'Hebdo, ou, pire, lui greffer un membre de L'Hebdo, le résultat sera fatal.
Je ne donne pas cher des chances de survie du Temps.
25.01.2017 - 12:24
markefrem Coup de tonnerre dans un ciel bleu…
Comment, en présence des éléments ci-dessous, imaginer une situation financière calamiteuse perdurant depuis longtemps ?

• Présentation très luxueuse
• Publicité haut-de-gamme
• Prédominance d’opinions gauchistes
• Arrogance « donneur de leçon » de certains éditos
• Insistance sur les mêmes thèmes qui reviennent semaine après semaine

Ne pourrait-on pas

• Réduire la voilure et les ambitions
• Renoncer au papier
• Diversifier les points de vue (enrayer la perte de lecteurs)

Bon courage et bonne chance à vous, on vous regrettera.
28.01.2017 - 12:33
matahari J'aime bien le titre du billet ! en effet c'est l'avantage de nombreux vieux qui dés l'enfance ont été éduqués dans l'abandon
En effet à peine habitués à un environnement familial ,hop on les obligeait à rechanger
C'est ce qui se passe de nos jours ,on nous oblige à nous habituer à ce qu'il faut bien nommer certaines idées délirantes avec menaces et délations si on refuse d'entrer dans le moule des technocrates et hop on rechange
Ceux nés dans les années 20 devaient avoir été nourris à l'expression, nul n'est irremplaçable et les cimetières sont pleins de perfectionnistes
Alors oui l'Hebdo disparaissant pourquoi s'en étonner ,puisque le mot durable ne représente qu'un mot pour bien faire dans la galerie des jeunes politiciens qui ne rêvent que de nounouter des animaux pour sans doute conduire plus vite au suicide de nombreux agriculteurs
On en a connu des journaux comme la Suisse par exemple et bien d'autres canards des plus sérieux ayant mis la clé sous le paillasson
Ces abandons de journaux font penser à une société ou le mot divorce est devenu tellement facile que certains doivent s'imaginer que celui doit faire partie du mode courant de l'existence alors que les anciennes victimes du divorce ont besoin de sécurité et surtout de stabilité
^Depuis 2000 excepté les peurs irréelles rien ne dure ! on y est habitué mais à chaque fois des maux collatéraux qu'on croyait enfin disparus refont surface ,on vit dans un monde qui veut sauver tout le monde mais ou tout est fait pour conduire chez les médecins On en a connu et même frayé des journaliste comme Payot et bien d'autres mais hélas tout se perd même les bonnes manières dirait l'un des rédacteurs comme Gessler ,pauvre médias pauvres humains obligés de se séparer de leur feuille de chou favorite par manque de bras avec cette huile de coude qui permettait aux enfants de participer au ramassage des journaux alors qu'aujourd'hui faut courir au diable vert pour les débarrasser ,les appartements n'étant plus conçus pour garder des journaux pour les plus jeunes ,vraies archives qui en ont conduit beaucoup à s'intéresser dés l'âge de trois ans au métier en rapport avec l'actualité lien social qui n'est plus car il y a trop de magouillages vite repérés par l'œil averti
Quand é tout lire sur Internet y'a un âge ou les yeux et le cerveau demandent grâce ,faut pas compter sur notre génération ,,notre génération a besoin du toucher pour pouvoir vibrer avec l'univers !
Alors courage à tous les pro du journalismes !

29.01.2017 - 08:13

Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs