Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page
Galerie images »

02.02.2017

Ces couvertures qui vous ont marqués


Florence Perret

Epopée. Enquêtes exclusives, actualité politique, combats éditoriaux, dossiers société, temps forts économiques: les 42 couvertures de «L’Hebdo» qui ont fait l’opinion depuis 1981.

La politique nationale, l’Europe, le couple, les nouvelles technologies: quatre des thèmes sur lesquels L’Hebdo a su manifester sa différence.

La Suisse et l’Europe

La plus grande cause de L’Hebdo, «la plus noble». Il n’empêche. L’Hebdo ne s’est pas appesanti sur l’Europe dès son premier numéro. Tout simplement parce que «jusqu’au milieu des années 80, l’Europe, pour la Suisse, n’existait pas», rappelle Jacques Pilet, passionné par la question depuis son adolescence. La croisade débute cinq ans plus tard, le 6 novembre 1986, avec «L’Europe avance, la Suisse s’isole».

Fastidieuse serait la liste de toutes les éditions où figure cette problématique et où se sont illustrés des journalistes comme Pierre-André Stauffer, Xavier Pellegrini ou encore Denis Etienne. Jacques Pilet ne s’est du reste pas contenté d’imposer le thème à L’Hebdo, il l’a imposé à la Suisse romande puis à la Suisse entière. Et à tous les rédacteurs en chef qui se sont succédé à la tête du magazine: Jean-Claude Péclet – responsable du numéro et de l’édito post-6 décembre 1992, «L’art de gérer sa colère» –, Eric Hoesli, Ariane Dayer et aujourd’hui Alain Jeannet.

L’intimité du couple

Le couple et l’intimité figurent parmi les sujets phares de la rubrique société. Celui que forment Romands et Alémaniques intrigue la rubrique politique au point que L’Hebdo en fait sa une le 14 novembre 1996. Alors qu’en Suisse romande le Dr Ruth prodigue ses conseils de gentille grand-maman avertie des choses de la vie, en Suisse alémanique, c’est le triomphe du sexe mécanique, considéré comme hygiène obligatoire.

Le décryptage de cette profonde différence fait bondir des lecteurs: «Quant à prétendre que les Alémaniques tiennent leur carnet du sexe comme celui du lait, le dérapage devient grotesque», écrit Christian Lengeler, de Reinach. Ce ne sera pas le seul article autour de la sexualité à faire réagir.

«La sodomie séduit les hétéros» (28 mai 2003) est resté dans les annales, tout comme le dossier «Pourquoi le sperme devient piquette» (13 novembre 1997), qui a valu à Ariane Dayer des désabonnements et des lettres au vitriol, parmi lesquelles celle d’un lecteur s’inquiétant de devoir mettre «les bouchées doubles».

Silicon tech

Au sud de San Francisco, «Le miracle Silicon Valley». Là où est née la puce miracle, responsable de l’explosion microélectronique; là où les nouveaux alchimistes inventent le futur. Alain Jeannet, envoyé spécial bien qu’encore stagiaire, découvre ce berceau de la révolution numérique. Son reportage enthousiaste du 7 avril 1983 donne lieu à une série de cinq articles sur l’ère de la microélectronique, qui trouvera son prolongement avec une conférence-débat mais aussi un voyage lecteurs exceptionnel «Au cœur de la révolution micro­électronique».

L’intérêt est tel que L’Hebdo publiera encore un hors-série de plus de 50 pages. Et ne cessera plus de suivre les nouvelles technologies.

L’UDC et ses mots doux

Fin 2007, le bilan de Christoph Blocher comme ministre de la Justice et de la Police est maigre. Mais sa capacité de nuisance reste intacte, comme le démontre François Cherix dans L’Hebdo du 5 septembre et dans un livre coédité par le magazine, Christoph Blocher ou le mépris des lois. Trente-trois infractions aux lois et usages gouvernementaux y sont listées. Mais contrairement à ce que ses sympathisants répètent à l’envi, L’Hebdo et «ses socialopes» ne se sont pas acharnés sur le milliardaire.

L’UDC et consorts n’ont pas manqué de se réjouir de la mort de L’Hebdo, à l’instar d’Yvan Perrin («premières conséquences, le Parti socialiste et le Nouveau mouvement européen devront désormais payer leur propagande») et des observateurs.ch («La disparition d’un tel journal ne peut que se fêter»). Un autre, anonyme: «Les journaputes ne seront pas au chômage, elles iront faire le tapin dans la rue…» Il y a des lancers de maquereaux qui se perdent. 

L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs